"Le Saint"
(En construction)

Textes écrits par un groupe d'étudiants du Collège de Delémont dirigé par Marilyn Fazio.
Mis en images par les artistes de l'Atelier Tcheskiss

Chapitre I

"Le peuple"

par Chloé, Mathieu, Kali, Thalia, Isabella, Amélie

 

Dan s’enfuit de chez lui pour se cacher dans un monastère. Sur le chemin, il se fit attaquer par un ours. L’ours le traîna inconscient. # Illustration Mariama

 

Lorsqu’il se réveilla, au-dessus de lui était penché un vieil homme qui le regardait curieusement. Il apprit plus tard que le vieil homme, qui s’appelait Romilus, ne pouvait se déplacer qu’à dos d’ours. # Illustration Taina

Dan, blessé, devait trouver de l’aide. Les deux hommes à dos d’ours partirent à la recherche de soins. # Illustration Taina

« Machin »Après quelques heures de chemin, ils trouvèrent une ferme. Cette ferme appartenait à un homme riche connu sous le nom de « Machin ». Ce dernier décida de leur offrir son aide. Après avoir été totalement rétabli, Dan avait toujours l’idée d’aller au monastère. Les deux hommes plus âgés, à qui manquait un peu d’adrénaline dans leur vie, prirent la décision de suivre Dan - bien sûr accompagnés de l’ours. # Illustration Marylin

 

 

Au même moment, deux vieux amis se retrouvèrent : la sorcière Diana et le demi-dragon du nom de Finn. Ils s’étaient rencontrés il y a longtemps dans un orphelinat.

Le jour où Finn fut adopté, Diana en souffrit atrocement de chagrin. Alors quand elle le vit accompagné d’un ermite, elle sauta de joie bien qu’elle se demandât qui était cette personne qui l’accompagnait. Elle lui sauta dans les bras tout en se méfiant de l’homme. Les deux amis étaient tellement heureux de se retrouver.# Illustration Ladjo

 « Gérard »Diana demanda à Finn qui était l’homme. Il lui expliqua que c’était son oncle, Gérard. Il vivait désormais avec lui depuis qu’il avait quitté ses parents adoptifs. Elle se sentit rassurée mais une once de soupçon planait tout de même sur Gérard. Dans leurs échanges, elle leur expliqua qu’elle avait retrouvé la trace de son père. Elle ne connaissait pas son nom mais savait juste qu’il était moine. Gérard, qui avait par le passé reçu l’aide de beaucoup de moines, pensait savoir où se trouvait son père. # Illustration Laura

 Diana décida de lui faire confiance et reprit la route en direction du monastère indiqué par Gérard. Ce dernier était le seul à en connaître le chemin. Diana n’avait donc pas d’autres choix que de le suivre. Quant à Finn, pour lui la question ne se posait même pas ; il allait suivre le mouvement. # Illustration Mélo

Un peu plus tard, dans la forêt, les trois compagnons de voyage accompagné de l’ours, s’arrêtèrent pour faire une pause. La fatigue commençait à les atteindre.

À quelques mètres de là, Finn, Diana et Gérard avançaient prudemment, attentifs aux bruits du lieu. Diana aperçut au loin l’ours et prit peur instantanément. #Illustration Marilyn

Sans le vouloir, elle ouvrit le portail. Et ce portail aspira toutes les personnes aux alentours. Ainsi Dan, Romilus, Machin et son ours, Finn, Gérard et elle-même s’engouffrèrent sans qu’aucun d’entre eux puisse réagir ou se retenir. Une sensation étrange les traversa et ils se réveillèrent dans un endroit inconnu. #Illustration Marilyn (Le portail magique)

Quand ils reprirent leurs esprits, Diana se rendit compte de son erreur, à l’instant où elle vit l’ours et les étrangers qui étaient avec lui et qu’elle avait vus dans la forêt. À cet instant, tous étaient paralysés : Dan était dans l’incompréhension, Romilus était bouleversé car il aperçut une vache qui lui rappela l’incident qui lui avait fait perdre l’usage de sa jambe, Machin avait une grande envie d’aller aux toilettes, Gérard crut être au paradis, Diana se sentait très coupable d’avoir lancé le mauvais sort et Finn vit son reflet dans une vitrine et prit peur. Diana s’approcha de Dan pour s’excuser. De dernier, méfiant, lui demanda où ils étaient. Diana lui répondit qu’elle n’en avait aucune idée. # Illustration Ladjo (Où sommes-nous?))

 

À ce moment, tous contemplèrent ce vaste paysage devant eux. Il y avait de très grands bâtiments au loin, des engins à roues qui se déplaçaient sans être tirés par des animaux. Toutes des choses les perturbaient et à la fois les fascinaient. Puis se regardant les uns les autres, ils s’approchèrent et firent connaissance tous ensemble. Ils savaient tous que ces lieux étaient méconnus pour chacun d’entre eux. # Illustration (Ce vaste paysage) Taina

 

 

 

Chapitre II

"Les moines"

par Elena, Jules G., Kalyssa, Zaira, Jules R.

 

Dans une famille paisible du nord de la Bretagne, deux enfants naissent dans la pauvreté. Deux garçons, Jacques et Herrick, séparés dès la naissance vont vivre des aventures incroyables… Jacques est parti avec la mère et Herrick a vécu avec le père. # Illustration Lucia

Jacques est resté dans la maison familiale, alors qu’Herrick a grandi dans le sud de la France. Dix-sept ans plus tard, les deux garçons se retrouvent par le plus grand des hasards. Les deux, chacun dans son coin, avaient décidé de devenir moine.# Illustration Lucia Aucun lien entre eux pendant toutes ces années, pas de jeux d’enfant ensemble, pas de confidences sur leurs expériences personnelles, rien de tout ce qui lie deux frères n’aurait pu influencer leur choix de vie, et pourtant… Ils se retrouvent suite à un pèlerinage qui les mène dans un monastère. Dans le couloir de la vieille bâtisse, les deux frères se croisent et se reconnaissent immédiatement. Les probabilités qu’ils se revoient ainsi, dans ce lieu fermé au monde, les ébranlent profondément.

Les jours passent, et le bonheur de retrouver et découvrir ce lien fraternel emplit de joie autant Herrick que Jacques. Pourtant quelque chose vient gâcher leur retrouvaille.

Un virus se propage dans le monastère, les morts sont de plus en plus nombreux car les remèdes connus sont peu efficaces. Les deux frères cherchent une solution à ce problème, ils vont donc se renseigner à la bibliothèque. # Illustration Nina

 

 

Ils tombent sur un livre écrit par un certain Jean-Fabrice qui parle d’un portail qui pourrait téléporter les personnes et les êtres vivants dans le futur. Intrigués, les deux frères se mettent à la recherche de ce portail, décrit comme un miroir. # Illustration Laura  (à la bibliothèque)

Arrivés dans la chambre interdite du monastère, ils y découvrent un miroir qui pourrait vraisemblablement être le miroir convoité par eux. Ils tentent de découvrir le mécanisme pour ouvrir le portail. Et ça marche ! Ils sont propulsés en une fraction de seconde au vingt-et-unième siècle chez Jean-Fabrice. Repartis chez eux, au monastère, Jacques et Herrick sont épuisés par cette incroyable découverte. Ils s’endorment tant la fatigue les gagne rapidement.

Pendant ce temps-là, au monastère, les autres moines s’aperçoivent que Jacques et Herrick ont disparu. Gautier et Rudolf, deux cousins, eux aussi moines au monastère et intrigués par cette disparition de leurs compères, se mettent à leur recherche. Grâce à la magie de Gautier, ils peuvent voir où se trouvent les deux frères… # Illustration Gabriel (La magie de Gautier)

 

Et découvrent qu’ils ont fait un saut dans le temps pour arriver en 2020. # Illustration Gabriel (2020)

 

Gautier fait alors appel à sa magie une nouvelle fois et la télé-transportation imaginée par ce dernier réussit. Gautier et Rudolf retrouvent Jacques et Herrick chez Jean-Fabrice. Les cinq gens, tous très étonnés, font connaissance les uns des autres. # Illustration Eliot (télétransportation)

Jean-Fabrice, observant le décalage temporel des moines dans leur façon de converser et dans leur accoutrement, propose d’aller faire des achats et d’habiller les quatre visiteurs aux temps modernes, histoire de ne pas trop attirer l’attention sur eux. # Illustration Eliot (fashion 2020 vs fashion moyen-âge)

Mais au même moment, les moines s’aperçoivent qu’ils sont infectés par le virus qui a envahi leur région et le monastère.

Jean-Fabrice découvre que c’est un virus très virulent, il décide de les emmener aux urgences, à l’hôpital. Les tenues et les attitudes de ces moines montrent sans équivoque qu’ils viennent tout droit d’un autre monde.

Ayant le souci d’être mal jugé, Jean-Fabrice à l’idée de passer par l’événement du moment, le festival de Delémont BD afin que les gens pensent qu’ils sont déguisés pour l’occasion. C’est à ce moment-là qu’ils infectent toute la ville sans le savoir. # Illustration  Gabriel(Virus, des boutons partout à Delémont BD)

Arrivés à l’hôpital, ils se font vacciner. Les autorités apprennent l’existence de ce virus et font vacciner toute la ville et ses alentours. Le virus enfin disparu, les moines décident alors de commencer leur nouvelle vie dans cette ville, cette région et surtout dans ce nouveau siècle bien loin de chez eux. L’an 2020 est un nouveau départ pour eux…

 

 

 

Chapitre III

"Le père Hyppolite et le père Francis"

par Luc, Aymeline

 

Un jour, le père Hyppolite et le père Francis donnèrent la messe ensemble pour parler aux villageois de l’épidémie qui s’était propagée à cause de l’eau non-potable qui avait été consommée dans la région.

À eux deux, ils décidèrent d’en parler pendant l’office car les personnes qui n’étaient pas contaminées pouvaient encore se rendre à la messe.

À la fin de la messe, les deux prêtres donnèrent encore une dernière information : « Rendez-vous ce samedi à 21 heures devant l’église, nous partirons et quitterons la ville. L’épidémie ne nous atteindra pas. Et surtout, ne dites rien à personne. » . # Illustration Taina (rendez-vous à 21h)

# Illustration (partir pour survivre) Marilyn  Après une marche d’un mois et avoir perdu plusieurs fidèles à cause de la faim, ils trouvèrent un endroit pour se reposer. Mais deux jours après leur arrivée, une guerre civile se déclencha non loin de là. Les villageois tentaient de défendre le peu de biens qu’ils possédaient bien que leur adversaire fût mieux armé. Le père Hyppolite, le père Francis ainsi que les villageois partis avec eux continuaient à s’affaiblir. D’autres personnes perdirent la vie dans cette bataille qui n’était même pas la leur. Ils durent donc quitter les lieux et se remettre en route. Pour vivre, survivre…

Une semaine plus tard, ils rejoignirent une petite maison à côté d’une rivière. Les personnes les plus affaiblies et trop fatiguées pour continuer restèrent là. Les autres reprirent la route. Illustration Marilyn/Taina

Plusieurs kilomètres plus tard, ils rencontrèrent un savant qui venait de construire un engin tout à fait particulier, un engin qui permettait de s’élever dans les airs comme les oiseaux. # Illustration (Le savant) Ladjo # Illustration (Une machine folle à remonter le temps) Lucia

 

 

 

 

# Illustration (un plan génial) Lucia Il s’agissait du tout premier avion du monde mais ça évidemment le père Hyppolite, le père Francis et les quelques villageois n’en avaient aucune idée. Le savant, ambitieux et fier de son invention, expliqua longuement son objet volant.

Rien à voir avec l’appel de Dieu ou quelconques croyances possibles, juste de la science et du bon sens. Pour cet homme, il lui fallait faire ce voyage et pourquoi pas emmener ces nouvelles rencontres qui venaient à lui. Et ce voyage promettait d’être fantastique.

Non seulement l’avion défiait les oiseaux du ciel mais il était aussi capable de traverser le temps. Ce voyage les emmènerait dans le futur, loin de ces batailles, des maladies et des gens qui meurent de faim. # Illustration  (La quête du Graal) Gabriel

# Illustration ( le voyage magique) Eliot Très déstabilisant, le voyage fut mouvementé mais incroyable pour toutes les personnes à bord de l’engin. Le temps s’était écoulé en quelques secondes pour ouvrir ses portes sur l’an 2020.

L’avion, qui jusque-là s’était avéré très fiable, commença à montrer des signes de faiblesse. Un crash marqua la destruction de l’innovation. Seuls le père Hyppolite et le père Francis survécurent. # Illustration  (Le crash) Nina

 

 

 

 

Une nouvelle fois, leur seigneur les mettait à l’épreuve. Les deux amis de route se donnèrent l’un l’autre du courage. Ils devaient trouver quelqu’un qui puisse les aider, ils devaient se diriger vers un lieu où ils auraient pu trouver du soutien, des soins, de la nourriture et surtout du repos. Ils arrivèrent enfin dans une ville. Au premier passant, ils demandèrent où ils étaient. L’homme répondit qu’ils étaient en Irlande. Il leur indiqua, sur leur demande, où aller pour se reposer enfin un peu. # Illustration  (Jamais ne s'arrête) Nina

 

 

Une vieille dame les accueillit chaleureusement. Elle demanda aux prêtres de narrer leur histoire. Et tous ces événements semblaient tout droit sortir d’une histoire très improbable. Mais la vieille dame, bienveillante, n’eut aucun doute sur la véracité des propos racontés et tout cela lui rappela l’histoire de St. Ursanne. Elle leur raconta d’ailleurs ce qu’elle en savait.# Illustration (La révélation mystérieuse) Mariama

Dès le lendemain, les deux prêtres savaient et sentaient que leur chemin devait les amener jusqu’en Suisse.

Arrivés en Suisse, les deux prêtres cherchèrent cette ville du nom de St. Ursanne. En chemin, ils rencontrèrent une personne d’un certain âge surprise par leur tenue. Ils étaient à Berne, et la route jusqu’à St. Ursanne n’était pas encore terminée. # Illustration (Si près du but) Laura

Ce vieil homme proposa d’emmener les deux prêtres jusqu’à St. Ursanne en voiture.# Illustration (En voiture) Laura

 

 

# Illustration (Le choc du futur) ladjo  Le père Hyppolite et le père Francis découvraient dans leur voyage toutes sortes de nouveaux objets, des constructions édifiantes et un rythme effrayant, rapide et déconcertant. Le 21ème siècle se dévoilait à eux avec tellement de nouveautés, de changements et de perceptions ignorés chez eux.

# Illustration (La grotte) Mélo St. Ursanne se profilait enfin devant leurs yeux. Le vieil homme les amena jusqu’à la grotte de l’ermitage en imaginant que là était le souhait de ces deux hommes religieux.

# Illustration (éblouis) Éblouis par la découverte du lieu, les deux prêtres s’émerveillaient sur les moindres détails. Puis les trois personnes décidèrent de redescendre vers la ville.

Mais voilà que le sort s’acharne une fois de plus : ils glissèrent dangereusement et tombèrent. # Illustration(La chute) Mariama

# Illustration (l'aigle majestueux) Taina

# Illustration (dernière chance)  C’est à ce moment-là qu’un aigle majestueux rattrapa en plein vol les deux prêtres dans leur chute. Le vieil homme ne put être sauvé et fit une chute fatale. L’aigle déposa les deux amis au pied de l’église de St.Ursanne…

 

2020 © Denis Tcheskiss - Tous droits réservés

Contact : Rue de la Constituante 4. CH. 2800 Delémont – T. +41 (0)77 404 23 02 – denis.tcheskiss@gmail.com

Merci à nos soutiens